Etat

«La fraternité se joue dans les villes»

Etienne Fillol
Une tribune publiée la semaine dernière dans Le Monde révèle l’absurdité administrative qui pousse l’État français à expulser de jeunes majeurs dont il a financé pendant des années le parcours d’intégration. Un des signataires, Etienne Fillol, adjoint au maire en charge des Solidarités et vice-président du Centre communal d’action sociale (CCAS) à Alfortville dans le Val-de-Marne (94), explique la situation des jeunes mineurs isolés et le rôle que peuvent jouer les villes dans l’intégration des étrangers.