porte de La Chapelle

Dans la Bulle

Dans la Bulle
En 2016, un centre d’accueil temporaire pour réfugiés a ouvert ses portes pendant un peu plus d’un an à Paris. Un documentaire, Que m'est-il permis d'espérer, réalisé par Vincent Gaullier et Raphaël Girardot, est consacré à ces hommes errants dont il dresse, en pointillé, le portrait et évoque la vie morcelée.Ils s’appellent Salomon, Al Hassan, Zerbo, Idriss et Johnson. Ils sont Ethiopien, Guinéen, Malien, Erythréen, Nigérian. Le regard perdu, la voix hésitante, ils disent leur nom, leur âge, leur statut, le pays dont ils sont originaires et le parcours effectué pour arriver jusqu’à nous.